Toute l'actualité CompétitionsCoupe du Monde La Russie EXpulsée de la Coupe du monde 2022 suite à l’invasion de l’Ukraine alors que la Fifa et l’UEFA acceptent d’interdire à la nation de concourir

La Russie EXpulsée de la Coupe du monde 2022 suite à l’invasion de l’Ukraine alors que la Fifa et l’UEFA acceptent d’interdire à la nation de concourir


La FIFA a expulsé la Russie de la Coupe du monde – alors que le football a enfin montré sa colonne vertébrale.

Après des jours de tergiversations et de retards, le jeu mondial a tardivement défendu le peuple ukrainien en imposant sanctions sportives contre la Russie et la Biélorussie.

Le président russe Poutine qui a ordonné l'invasion de l'Ukraine

3

Le président russe Poutine qui a ordonné l’invasion de l’UkraineCrédit : Getty
Les forces russes se battent pour le contrôle de Kiev, la capitale ukrainienne

3

Les forces russes se battent pour le contrôle de Kiev, la capitale ukrainienneCrédit : EPA
La Fifa a décidé de suspendre la Russie jusqu'à nouvel ordre

3

La Fifa a décidé de suspendre la Russie jusqu’à nouvel ordre1 crédit

Et moins de 24 heures après que la Fifa a tenté d’éviter les appels croissants à une suspension mondiale en ordonnant RussieLe match de barrage avec la Pologne devant se jouer à huis clos dans un pays neutre, le président Gianni Infantino a finalement agi.

Dans une déclaration commune, l’instance mondiale a annoncé : « La FIFA et l’UEFA ont décidé aujourd’hui ensemble que toutes les équipes russes, qu’il s’agisse d’équipes représentatives nationales ou d’équipes de clubs, seront suspendues de la participation aux compétitions de la FIFA et de l’UEFA jusqu’à nouvel ordre.

« Le football est pleinement uni ici et en pleine solidarité avec toutes les personnes touchées dans Ukraine.

« Les deux présidents espèrent que la situation en Ukraine s’améliorera de manière significative et rapide afin que le football puisse à nouveau être un vecteur d’unité et de paix entre les peuples.

« Le revirement rapide est intervenu après que le CIO est finalement sorti de la clôture pour exiger une action.

Les chefs des Jeux olympiques ont déclaré: « Alors que les athlètes russes et biélorusses pourraient continuer à participer à des événements sportifs, de nombreux athlètes ukrainiens en sont empêchés en raison de l’attaque contre leur pays. »

« C’est un dilemme qui ne peut pas être résolu. »

L’instance lausannoise a ajouté, le cœur gros : « Le CIO recommande aux fédérations sportives internationales et aux organisateurs d’événements de ne pas inviter ou autoriser la participation d’athlètes et d’officiels russes et biélorusses aux compétitions internationales.

« Les fédérations doivent faire tout ce qui est en leur pouvoir pour s’assurer qu’aucun athlète ou officiel sportif de Russie ou de Biélorussie ne soit autorisé à participer au nom de la Russie ou de la Biélorussie. »

Et cela a forcé la main du président de la Fifa, Gianni Infantino, après que l’UEFA, poussée par la FA et la Suisse, ait indiqué qu’elle était sur le point d’expulser la Russie de l’Euro féminin cet été.

Infantino est membre du CIO et la Fifa décidera désormais qui prendra la place de la Russie dans les barrages, la Slovaquie – troisième de son groupe de qualification – ou la Hongrie devant les remplacer.

L’UEFA a également interdit le Spartak Moscou des huitièmes de finale de la Ligue Europa et a annoncé la fin immédiate de l’accord de parrainage de la Ligue des champions de 35 millions de livres sterling par an avec Gazprom.

La FA a clairement indiqué sa position à la Fifa et à l’UEFA, après la Pologne, la Suède et la République tchèque, ils boycotteraient tous une rencontre de barrages de la Coupe du monde avec la Russie, même dans un pays neutre et à huis clos, comme le suggèrent les chefs mondiaux.

Et la clameur croissante a été réitérée par le vétéran président français de la FA, Noel Le Graet, qui a déclaré: «Je penche pour l’exclusion de la Russie de la prochaine Coupe du monde. C’est ma première impulsion.

« Je crois que le sport est là pour réconcilier les gens et apaiser les tensions.

« Mais cela est allé beaucoup trop loin et le monde du sport, et du football en particulier, ne peut pas rester neutre. Je ne m’opposerai certainement pas à l’exclusion de la Russie. »

Le CIO a ajouté : « Les ressortissants russes ou biélorusses, que ce soit en tant qu’individus ou équipes, ne devraient être acceptés qu’en tant qu’athlètes neutres ou équipes neutres. Aucun symbole, couleur, drapeau ou hymne national ne doit être affiché. »

Leur décision a permis à Infantino sous pression de tenir tête à Vladimir Poutine et de faire le grand appel.

Lisez notre Blog en direct sur les actualités du football pour les dernières nouvelles, les potins de transfert et les histoires à lire absolument



Sujets similaires

Laisser un commentaire

Annonce

Vous êtes une entreprise et souhaitez collaborer avec nous ? Vous êtes Freelance et vous souhaitez vous exprimer librement sur ce sujet ? Vous êtes rédacteur web ou journaliste et vous souhaitez voir vos écrits publiés sur un site d’information ?

Nous sommes disponibles pour répondre à toutes vos questions sur notre page contact et nous sommes ouverts à tous types de contenus. Tous les articles et les dossiers de presse proposés sont étudiés et validés par notre équipe. Nous acceptons une partie « promotion » de vos services, si vos écrits restent globalement informatifs et enrichissants pour les lecteurs.

Suivez-nous

Newsletter

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

@2022 – Actualités football. Tous droits réservés.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus

Politique de confidentialité